Bienvenue sur le site du Club Des Loufoques !

Entrez
Cet espace est destiné à celles et ceux qui ont comme moi la nostalgie d'un passé aujourd'hui décomposé comme la tête d'un quidam découvrant brusquement son image dans un miroir qui lui refusait toute réflexion depuis un demi siècle.
Ce demi siècle est donc passé, par pertes et profits pour certains, mais le bilan voudrait que soit inscrit en positif dans les recettes (entre la confiture de nouilles et le suprême de rognures) l'héritage de Monsieur Pierre Dac.
Pierre Dac qui savait mieux que personne manier le verbe, dérisoire accessoire face aux cohortes armées, mais que son art de la dérision avait su transformer parfois en traits mortels. Pour ceux qui savent, son combat contre l'envahisseur nazi est exemplaire, pour ceux qui découvrent, une rapide biographie rappelle, sur une page de ce site, son action pendant la dernière guerre.
Pierre Dac, c'est le fondateur de l'Os à Moelle,  journal satyrique sorti au printemps 1938, en même temps que Spirou et tandis qu'Hitler préparait la tragédie qui va suivre ; c'est aussi le célèbre feuilleton Signé Furax qui a tenu en haleine des millions d'auditeurs de tous âges dans les années 50, puis les lecteurs de France Soir, c'est une quinzaine de romans, et des pensées célèbres et décalées qui seront les bases d'un humour irrationnel, repris plus tard par tant d'autres.
Pierre Dac, c'est quelqu'un que nous nous devons de ne pas oublier, et c'est ici un modeste hommage qui lui est rendu en essayant de regrouper des idées et des textes autour de son image. Certains se réclament du Gaullisme, je me réclame du Dacquisme, il y a moins de risques de dérives : c'est gratuit !
Si d'aventure certains sont partants pour tenter, en toute modestie, de ressusciter cet esprit de dérision, bienvenus au club !

Entrez

Avant-propos

Un avant propos est nécessaire, s'il est suivi d'un propos. Ce qui va suivre est donc subordonné à sa rédaction, et réciproquement. Il est précisé ici que ces propos n'ont rien de novateurs en ce qui concerne la vie et l'oeuvre de M. Pierre Dac, qui sont déjà largement documentées et commentées sur divers sites très bien faits, et dont vous trouverez les adresses dans la rubrique "liens". Il s'agit plutôt là de rendre un modeste hommage à l'homme, au personnage, en prouvant (si besoin était) à sa mémoire que son humour est toujours d'actualité et que le temps n'a pas eu d'emprise sur son oeuvre, contrairement à celle de Benjamin Croupard, dont le nom a été oublié même par ses parents qui, conscients très tôt du fait que leur rejeton ne deviendrait jamais célèbre, ont résolu de ne pas le concevoir, ce qui l'a illico et de facto exonéré d'impôts et des pires maladies. Ce site vous est donc ouvert pour perpétuer l'expression loufoque, avec intention de l'être, ce qui n'est pas le cas de tous ceux qui s'expriment au quotidien, notamment en matière de politique. De ce côté là, peu de changement depuis des lustres... (et autant de candélabres, aurait dit Pierre Dac)